French Riviera – Fondation Maeght

Après la courte escale culturelle au musée Fernand Léger  de la semaine dernière, on poursuit la route ensoleillée du Sud en direction de Vence, un autre trésor connu de la région. En chemin, ne pas hésiter à faire une pause dans le village pittoresque de Saint Paul de Vence ; vous devrez survivre à la masse touristique mais le charme de ce coin en vaut la torture !

Puis on continue après le rond-point jusqu’à la célèbre Fondation Maeght, l’incontournable pour tout amoureux des Beaux-Arts qui se respecte ! Comme beaucoup de musées de la région, ce qui fait avant tout le charme de cette place, c’est l’environnement verdoyant qui se mêle avec élégance aux œuvres d’art. Pour se rendre à l’entrée de la Fondation, on se promène à travers un jardin parsemé de créations de Miro, Calder, Arp et bien d’autres dans l’harmonie de la nature.

Maeght_5

Germaine Richier – La Montagne (1955-1956)

Maeght_4

Jean Arp – Le Pépin géant (1956-1957)

Dès l’entrée du musée, trois options s’offrent à nous : l’exposition temporaire, la collection permanente ou bien le labyrinthe de Miro. En ce moment, l’exposition temporaire est époustouflante, il s’agit du très talentueux Eduardo Arroyo, figure de proue de la Figuration narrative et de la Nouvelle figuration espagnole aujourd’hui âgé de 80 ans. Ses peintures et sculptures très politisées sont inspirées de la période de Franco, figure contre laquelle l’artiste se positionne.

Maeght_12

Eduardo Arroyo – La mujer del minero Pérez Martinez llamada Tina es rapada por la policia (1970)

Maeght_9

Eduardo Arroyo – Sylvia Beach fête la publication d' »Ulysse » de Joyce dans la cuisine d’Adrienne Monnier (2016-2017)

Parmi les pièces de l’artiste on retrouve ses toiles figuratives très colorées et explicites quant à ses combats idéologiques, des collages très surprenants, une pièce consacrée aux mouches, animal aux multiples interprétations qui fascine l’artiste et des sculptures angoissantes. Cette exposition est à découvrir jusqu’au 19 novembre 2017 !

Maeght_16

Première salle d’exposition – Eduardo Arroyo

Maeght_1

Eduardo Arroyo – Saint Bernard Tonnelet (1965)

La collection permanente quant à elle regroupe les pièces des plus grands, notamment une superbe toile de Chagall, des statues de Giacometti et un mobile de Calder. En poursuivant la visite par la terrasse, on peut alors joyeusement se perdre dans le labyrinthe de Miro, une promenade extérieure truffée de ses sculptures.

Maeght_10

A.R. Penck – Le Champ de bataille (1989)

Maeght_15

Joan Miró – Femme et Oiseau (1969)

Après cette promenade de santé, une halte au café est conseillée pour digérer ce festin artistique tout en contemplant une dernière fois le parc de la Fondation habité de ses créatures enchanteresses, vestige d’une époque créative des plus cadencées !

Maeght_6

Maeght_7

Maeght_2

Alexander Calder – Les Renforts Stabile (1963)

Fondation Maeght
623 Chemin des Gardettes, 06570 Saint-Paul-de-Vence
04 93 32 81 63
Ouvert tous les jours de 10h à 18h30
******************
Suivez-moi sur les réseaux sociaux !
Instagram
Facebook
Pinterest

Un commentaire

  1. Encore une escale culturelle qu’il faudra que je fasse 😉 super post ma belle!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s