Les Solidarités Mystérieuses – Pascal Quignard

C’était une soirée entre amis, durant laquelle nous discutions littérature et tout particulièrement de notre admiration pour Marguerite Duras. Après quelques échanges, un ami commença à me parler de Pascal Quignard que je connaissais de nom mais qui n’avait pas encore trouvé d’hébergement dans ma bibliothèque.

« Tous les amoureux de Duras devraient poursuivre leur route en compagnie de Quignard »

Direction la librairie où je me suis procuré l’un de ses classiques Les Solidarités mystérieuses dont je vais vous partager ma lecture.

Snapseed

Le livre se raconte dans une Bretagne sauvage et pleine de charmes. Le protagoniste, Claire, quitte son pavillon versaillais et sa vie réussie de traductrice pour retrouver son pays natal et Simon, son grand amour échappé. Simon a depuis toutes ces années construit une petite vie paisible auprès de sa femme et de son fils.

Pourtant, dès l’arrivée de Claire, l’idylle ressort de son hibernation pour vivre ces grandes heures de passion inavouable qui mènera l’intrigue vers une série de drames. Entourée de son frère Paul, de sa fille et d’une poignée de proches, l’histoire se poursuit dans l’apprentissage pour Claire de vivre sans son acolyte ou plutôt, dans le désapprendre à vivre pour se rapprocher se son amant décédé.

 


Ce livre est une belle découverte et je le recommande à tous les lecteurs.

Le style fluide est poétique de l’auteur se laisse guider au rythme des émotions des personnages. Bien que très atypique, on se prend d’affection pour les personnages de l’intrigue et tout particulièrement Claire. J’ai trouvé beaucoup de ressemblance entre Lol Valérie Stein (Ravissement de Lol V. Stein Marguerite Duras) et Claire. Toutes deux vivent un drame émotionnel qui semblent les arracher d’une normalisation sociétale. Comme Lol, Claire passe ses journées à errer sans but apparent, elle se laisse guider par la nature et devient un mythe pour le voisinage qui ne parvient pas à comprendre cette femme.

Dans le roman, les personnages connexes donnent leur opinion sur Claire, on la compare au temps, à la nature même, elle semble avoir perdue toute forme humaine et être passée dans l’au delà.

Une pépite littéraire à l’arrière goût iodé à emporter dans son panier en direction de la plage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s